Exercice en pleine conscience des 7 sortes de faim du Dr CHOZEN BAYS

Cet exercice en pleine conscience articule par des analogies une finalité nutritionnelle et hédonique

Dans un premier temps : S’asseoir devant la nourriture choisie pour manger en pleine conscience une petite quantité de nourriture (comme si on le voyait pour la première fois).

Selon le Dr Chozen Bays, il est important d’avoir conscience de l’intensité de sa faim avant la prise alimentaire. En s’interrogeant sur quelle partie de son corps ? (ventre), en s’examinant pour identifier l’intensité de sa faim de 0 à 10? Et évaluant également sa soif de 0 à 10. Elle indique que seuls la nourriture et les boissons peuvent assurer la faim de l’estomac et la soif.

Pour être rassasié il est nécessaire d’explorer ses 5 sens, pour être satisfait dans l’instant.

Qui a faim en nous ?

La faim des yeux pour cet aliment ? sur une échelle de 0 (on n’en veut pas) à 10 (on en mangerait sur le champ). Noter la couleur, la texture.

La faim du nez ? le sentir plus ou moins comestible, humer plusieurs fois l’aliment, évaluer de 0 à 10.

La faim de la bouche pour cet aliment ? Dans quelle mesure la bouche a envie d’y goûter ? Dans la bouche mais sans le mordre, le croquer une fois, le mordre, l’explorer avec la langue. Que notez-vous ? Echelle de 0 (pas le manger sur le champ) à 10 Intensité de la faim pour cet aliment. Dans quelle mesure la bouche cherche à prolonger cette expérience. Prendre le risque, le mâcher lentement, en notant les changements de textures, sans l’avaler. Que fait la langue ? Perception des saveurs après l’assimilation, combien de temps ?

La faim de l’estomac ? Sentir l’intensité de la faim de l’estomac sur une échelle de 0 à 10 comment l’estomac réclame de cet aliment, salivation, sensation dans le corps quand cet aliment pénètre dans le corps.

La faim des cellules ? Demander à notre corps de quoi il a besoin ?Comment cet aliment est-il reçu par les cellules du corps ;  0 à 10 dans quelle mesure notre corps réclame-t-il de cet aliment ? Dis-moi de quoi tu as besoin ? Explorer les intuitions du corps, perception des informations du corps (ex quand on est malade, de quoi as-t-on besoin comme type de nourriture).

La faim de l’esprit par rapport à cet aliment ? je dis ou pas de manger de cet aliment. La faim mentale (ce que dit notre tête de cet aliment : « tu devrais manger ceci ou cela ») sur une échelle de 0 à 10 : dans quelle mesure l’esprit veut-il de cet aliment ?

La faim du cœur ? Le cœur a-t-il quelque chose à dire sur cet aliment ? Le cœur aimerait-il consommer de cet aliment ? Exploration faim du cœur liée aux émotions. Evaluer la faim du cœur de 0 (pas heureux si je mange ça) à 10 (si j’en mange je vais me sentir bien et détendu).

A propos Brigitte Ballandras

Présidente de l'association Psychologue Clinicienne, psychothérapeute, spécialisée conduites alimentaires
Ce contenu a été publié dans Alternatives, exercices pratiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.