Sensations alimentaires

Share Button

Définitions des signaux  internes  du comportement alimentaire

Nos repères internes avec la faim, l’appétit, le rassasiement et la satiété ou « un tableau de bord sensoriel à la disposition du mangeur » selon F. Bellisle:

La faim (signal de marche) reflète un besoin d’énergie ressenti par le cerveau. Elle se manifeste par une sensation pénible correspondant à un besoin (vide douloureux au niveau de l’estomac, accompagné d’une sensation de faiblesse et de nervosité). Elle déclenche la prise alimentaire.
L’appétit  (l’accélérateur) est un désir, une sélection, une envie d’un aliment spécifique même en l’absence de faim (perception des aliments par la vue, l’odorat, le toucher qui provoque une salivation). La stimulation sensorielle induite par les aliments, provoque l’appétit c’est une sensation partiellement indépendante de la faim et déterminer pour une part importante la taille des repas. Le bon goût, la bonne odeur, la présentation pousse à consommer.
Le rassasiement   (le frein) est le processus de satisfaction de l’appétit, dont le résultat est l’arrêt de la prise alimentaire, suite à des signaux mécaniques. Il  incite progressivement à réduire la prise de nourriture; on parle d’un rassasiement sensoriel spécifique: « une fois rassasié de l’un, l’appétit reste intact pour un autre (tant que la satiété n’est pas atteint) ». Cette alliesthésie spécifique participe à la diversification alimentaire.
La satiété  (signal d’arrêt) permet l’arrêt de la prise alimentaire dès lo
Share Button

A propos Brigitte Ballandras

Présidente de l'association Psychologue Clinicienne, psychothérapeute, spécialisée conduites alimentaires
Ce contenu a été publié dans Alternatives, exercices pratiques, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.